Accueil

Nos solutions

Partager

Premières chaleurs : les recommandations à suivre

enfant-jouant-avec-eau

Lorsque l’été s’installe de façon abrupte, sous forme de vagues de chaleurs, le corps peut rencontrer des difficultés à s’adapter. Quelles situations et quelles populations sont les plus à risque ? Quelles attitudes préventives adopter, comment détecter les signaux d’alerte et comment réagir si ces derniers apparaissent ?

Dans quels cas la chaleur devient-elle dangereuse ?

La « canicule », de par son intensité et sa durée, constitue l’une des situations les plus à risque. Elle se caractérise par une « forte » température le jour et la nuit pendant au moins trois jours consécutifs. Si la durée à partir de laquelle on la décrète est clairement établie, sa température-seuil est de son côté variable selon les localités et leurs indicateurs biométéorologiques. Météo France considère ainsi qu’il y a un épisode caniculaire dans le Rhône lorsque les températures excèdent 34 °C le jour et 20°C la nuit. Dans le Calvados c’est en revanche à partir de 31°C le jour et 18°C.
La « canicule » représente donc un seuil de vigilance élevé mais il est bien entendu nécessaire de prendre des précautions avant même d’avoir atteint ce palier. La chaleur commence ainsi à devenir dangereuse dans les situations suivantes :
-forte humidité et peu de vent
- lors des premières vagues de chaleurs, même si elles ne durent qu’une journée ou moins, car le corps n’y était plus habitué depuis plusieurs mois
-lorsque les valeurs enregistrées pendant la journée ne faiblissent pas ou très peu durant la nuit. Notre organisme n’a alors pas le temps de récupérer.
-une pollution atmosphérique qui vient s’ajouter à la hausse des températures.

Quelles sont les personnes les plus exposées ?

Selon l’âge et les conditions de vie, le corps ne réagit pas de la même façon face à la chaleur. Voici les populations les plus susceptibles de mal supporter une hausse des températures :
-les personnes âgées. A partir d’un certain âge, le corps ne transpire plus autant et rencontre des difficultés à se maintenir à 37 °C. S’il augmente et dépasse les 40 °C, on parle alors d’hyperthermie. Cela correspond à un « coup de chaleur », qui provoque notamment une altération de la conscience.
-toutes les autres populations transpirent beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Un effort qui peut entraîner une déshydratation. Les enfants en bas âge sont particulièrement exposés. Ils n’ont par ailleurs pas forcément conscience de leurs besoins en eau.
-pour les personnes travaillant en extérieur et effectuant des efforts physiques, le risque est élevé. Ils transpirent énormément pour maintenir leur corps à bonne température.

Comment se protéger face à la chaleur ?

Il convient d’adopter les bons réflexes, en particulier si on est une personne à risque. Mais les conseils qui suivent valent pour tout le monde :
-s’hydrater régulièrement. Cela paraît évident, pourtant le risque de ne pas boire suffisamment existe car le corps ne nous transmet pas forcément en temps réel ses besoins en eau. Il faut préférer l’eau aux sodas et bien sûr éviter la consommation d’alcool, qui aggraverait la situation.
-maintenir le corps au frais avec des habits amples
-utiliser des brumisateurs et des ventilateurs
-aérer l’habitation au maximum pendant la nuit et fermer les volets pendant la journée
-en terme d’alimentation, préférer les fruits et légumes et les plats froids
-limiter au maximum les activités physique, surtout si elles sont effectuées au soleil

Quels sont les signaux d’alerte et comment réagir face à eux ? 

Malgré les précautions, les situations de fortes chaleurs peuvent entraîner des conséquences sur la santé. Voici les signes qui doivent vous alerter, chez vous et chez votre entourage :
-apparition de crampes.
-grosse fatigue et insomnie
-fièvre
-maux de tête
-incohérence dans les propos tenus
-sécheresse de la peau et des muqueuses
-perte de connaissance
-urines moins fréquentes et plus foncées
-respiration et pulsations cardiaques rapides

Selon l’intensité et la gravité des symptômes évoqués ci-dessus, il convient d’adopter une suite de bons réflexes :
-boire immédiatement, même en l’absence de soif
-augmenter la ventilation et le mouillage de la peau
-cesser toute activité physique
-se confiner dans un endroit frais
-si les symptômes persistent ou s’aggravent, appeler le médecin ou le 15
-en attendant les secours, mettre la personne au frais, l’hydrater si elle n’a pas perdu connaissance, lui enlever ses vêtements et placer des sacs de glaçon sur ses cuisses et ses bras.

Nos conseils associés

homme-et-femme-se-brossant-les-dents
On ne le répétera jamais assez : une hygiène dentaire parfaite est primordiale, non seulement pour votre santé buccale, mais également pour votre santé générale. La bouche constitue la porte d'entrée de notre corps pour tout ce que nous consommons de liquide ou de solide. Elle est en contact direct avec notre environnement et subit les agressions extérieures dues aux bactéries, germes, virus, et autre pollution atmosphérique. Une mauvaise hygiène favorise les maladies parodontales qui seraient notamment liées, entre autres, à certaines maladies cardiovasculaires et infections respiratoires. C'est pourquoi notre santé dentaire doit être préservée toute notre vie.
couple-dormant
Soleil, farniente et soirées estivales entre amis : chaque année, on attend l'été avec impatience. Voilà, il est enfin arrivé. Mais il n'est pas venu seul : il est accompagné de cette chaleur lourde et parfois insoutenable. Si elle affecte nos journées, elle contrarie aussi notre sommeil. Si vous avez la climatisation à la maison, tout va bien. Mais c'est rare sous nos latitudes. Alors soyons malins et multiplions les astuces pour mieux dormir pendant les fortes chaleurs. Bonne nuit à tous.
femme qui court dans l'herbe
Alors que l’organisme sort fatigué de l’hiver, le printemps est la période idéale pour repartir sur de bonnes bases et retrouver la ligne sans subir de régime draconien. Au programme : une alimentation saine, un bon sommeil et des alliés minceur naturels pour commencer les beaux jours avec sérénité.
bol de fruits frais
En hiver, notre alimentation a tendance à être « plus riche », avec des plats consistants, pour combattre le froid, l’humidité et la fatigue hivernale. Par ailleurs, les fêtes de fin d’année sont souvent le théâtre de petits excès culinaires. Résultat : avec l’arrivée des beaux jours, nous affichons quelques kilos en trop sur la balance, voire un léger embonpoint. L’envie de se lancer dans un régime est tentante… Pourtant, pour retrouver son poids de forme, il vaut mieux revoir ses habitudes alimentaires et rééquilibrer son assiette.
Solution buvable Biocarde
Médicament à base de plantes pour les troubles légers du sommeil et la nervosité
Médicaments
Comprimé à croquer Biomag Agrumes
Médicament homéopathique en cas de stress et d'anxiété mineure
Médicaments
Gélule Diacure
Médicament homéopathique pour les troubles du métabolisme
Médicaments
L72
Médicament homéopathique en cas de troubles mineurs du sommeil

L72

Médicaments
Granulés Rexorubia
Médicament homéopathique pour les troubles de la croissance
Médicaments
Gélule Sédopal
Médicament à base de plantes pour les troubles mineurs du sommeil
Médicaments
Ceci n'est pas un médicament
Pâte Suisse Bonne Nuit
Pâte suisse pour l'endormissement rapide
Autres solutions du quotidien
Ceci n'est pas un médicament
Byomag Connect gélule
Complément alimentaire pour la mémoire et la concentration
Autres solutions du quotidien
Ceci n'est pas un médicament
Complément alimentaire contre la fatigue quotidienne
Autres solutions du quotidien
Ceci n'est pas un médicament
pack SOMMEIL Lehning
Complément alimentaire pour préparer au sommeil et l'entrée rapide dans un sommeil de qualité.
Autres solutions du quotidien